Hypnose pour accompagner les traumatismes et souvenirs douloureux

La vie n’est pas un long fleuve tranquille

Elle nous confronte parfois à des événements qui nous blessent particulièrement. C’est la vie, dit-on.

Et effectivement, la vie est faite de hauts et de bas, la vie nous teste et nous offre sans cesse des opportunités de grandir, d’apprendre et de nourrir notre expérience, à travers des événements plaisants ou déplaisants, perçus comme positifs ou négatifs.

C’est en faisant des erreurs qu’on apprend, c’est en tombant qu’on se relève, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, dit-on aussi. Seulement il arrive qu’on ne se relève pas, qu’on n’apprenne pas non plus et que l’on reste brisé, blessé, bancal(e), incomplet tout le restant de notre vie.

Traumatisme et souvenir douloureux

Étonnamment, ce n’est pas le caractère dramatique d’un événement qui en fait un traumatisme ou un souvenir douloureux.

A la suite d’un viol, d’un inceste, d’une agression, d’un attentat, de la perte brutale ou injuste d’un être cher, d’un accident ou d’une humiliation, certaines personnes pourront s’en remettre et vivre avec ce souvenir douloureux, alors que d’autres développeront un sentiment de culpabilité, des symptômes au quotidien qui peuvent leur « bouffer la vie » et auront énormément de mal à parler de cet événement sans être envahis par l’émotion, bien que celui-ci soit entièrement terminé.

A l’inverse, une simple remarque désobligeante ou déplacée d’un enseignant à un élève ou d’un parent à son enfant, d’un dentiste à son patient, ou d’autres événements que l’on qualifierait volontiers d’anodins peuvent aussi chez certaines personnes constituer un traumatisme.

Indépendamment du caractère dramatique de l’événement donc, une personne développe un traumatisme lorsqu’elle n’a pas pu transformer l’expérience de cet événement en apprentissage et en ressources pour sa vie future.

Une partie d’elle est restée bloquée là, incapable de surmonter l’événement, de continuer à grandir, de comprendre et d’en tirer un enseignement utile pour elle. Et c’est cette partie-là qui s’exprime jour après jour à travers des émotions et des symptômes parfois très pesants et une culpabilité dévorante par rapport à l’événement.

Transformer un traumatisme avec l’hypnose Ericksonienne

Si vous vous reconnaissez dans ces lignes, l’hypnose peut vous aider à faire aujourd’hui ce que vous n’avez pas pu faire alors :

  • transformer cet événement douloureux en ressources et en apprentissage de manière totalement inconsciente et en toute sécurité,
  • renouer avec la partie de vous que vous ignoriez soigneusement depuis ce jour-là, et ainsi :
  • surmonter enfin cette épreuve du passé,
  • vous réparer, soigner la blessure,
  • vous apaiser,
  • recommencer à vous épanouir,
  • avoir une meilleure vie.

Déroulement

Pour transformer un traumatisme ou un souvenir douloureux avec l’hypnose, vous n’aurez pas besoin de raconter en détail l’événement que vous avez vécu.

Il est absolument hors de question de vous faire revisiter et revivre cette expérience en toute conscience comme le pratique la psychanalyse et la psychothérapie.

Quelques mots suffiront donc, et je vous demanderai de trouver un nom à cet événement – qui peut-être « un nom de code » – et le travail hypnotique pourra commencer rapidement.

Une fois en transe, je guiderai votre inconscient de telle manière qu’il utilise les ressources dont vous disposez aujourd’hui pour combler ce qui vous a manqué alors et pour vous aider à transformer l’événement.

En général, une séance est suffisante pour ce travail. Je vous dirai en fin de séance si ce n’est pas le cas et si une ou deux autres séances supplémentaires sont à prévoir.


Voir aussi :